Quelle est la longueur idéale pour vos textes SEO avec Émilie Lepoivre

Pendant longtemps, les rédacteurs pensaient qu’il fallait en faire des tartines pour être bien référencé. Mes oreilles étaient proches du saignement à chaque fois que j’entendais ce graveleux moyen mnémotechnique : « Question longueur, plus c’est long plus c’est bon ! » (Souvent accompagné d’un gros rire assourdissant plein d’auto-satisfaction). En plus du manque total de bon goût, la pertinence d’écrire pour dire d’écrire m’a toujours paru douteuse et trompeuse. Depuis Google s’est amélioré et ce n’est plus aussi facile ! Les algorithmes sont capables de distinguer les contenus les plus qualitatifs en dépit de la longueur. Ils prennent en compte d’autres paramètres comme la répétition des termes et la profondeur du champ lexical ou le niveau de vocabulaire.

La longueur du texte est un indicateur parmi des dizaines d’autres qui vont permettre à Google de juger de la qualité d’un texte et d’un site. La seule vraie règle étant de proposer un contenu pertinent, d’avoir une réponse adaptée et des textes de qualité.

Contenus pauvres, courts et longs : comment les distinguer ?

Les contenus pauvres sont des textes de moins de 250 mots. Ceux-là, je vous conseille de les bannir ou presque de votre stratégie de contenu et nous allons nous intéresser aux contenus courts (moins de 1000 mots) qui seraient opposés aux contenus longs (plus de 1000 mots). Les contenus courts ont l’avantage d’être rapides à produire et sont souvent plus viraux et abordables par votre audience. Les contenus longs quant à eux coûtent plus cher mais se référencent effectivement plus facilement. Ces derniers sont générateurs de Backlinks et inspirent confiance. Ils sont particulièrement intéressants si vous voulez vous positionner comme un expert dans votre domaine.

Est-ce qu’il faut toujours choisir des textes longs de plus de 1000 caractères pour référencer vos textes ? Tout dépend de vos objectifs et souvent la réponse est très nuancée. Vous aurez à trouver une solution intermédiaire et le bon compromis avec le budget que vous disposez, vos objectifs et les attentes de votre cible.

La bonne méthode pour choisir la taille de vos contenus !

Je vous partage maintenant une bonne méthode pour en finir avec les dilemmes sur la longueur. Pour déterminer la longueur de vos textes, vous allez vous poser les deux questions suivantes : quels sont mes objectifs ? Quel budget ai-je à consacrer à la création de mes contenus ? Ces deux points vont vous orienter vers un type de contenu plutôt qu’un autre. Je ne propose pas les mêmes types de contenus à un client qui souhaite travailler sa notoriété et à un autre qui veut booster son taux de transformation. En plus de réfléchir à vos objectifs, prenez le temps de connaître votre audience et de consulter les indicateurs actuels en fonction de vos types de pages :

  • Le taux de conversion de votre page
  • L’engagement social
  • La durée de session
  • Le taux de rebond

À partir de là, vous saurez quels sont les contenus qui plaisent à votre audience et ceux qui transforment le mieux. Cela vous permettra de trouver LA formule adaptée à votre site. Si vous êtes au démarrage, c’est le moment de tester plusieurs formats pour trouver ce qui convient le mieux. Et si vous voulez en savoir plus, je vous invite à consulter l’excellent (et très complet) article publié sur le site de SEMrush :

https://fr.semrush.com/blog/contenu-court-vs-long/

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *